L'archipel de Molène et « l'Autre bord »

Varia / Gestion de la nature
Par Frédérique Chlous-Ducharme
Le projet de Parc national marin en mer d’Iroise révèle les difficultés des insulaires (les Molènais) à accepter une intervention étrangère sur leur territoire terrestre et maritime. Cet article analyse le double rapport au territoire (du fait de la nouvelle gestion des espaces naturels) : d’une part, l’appropriation de l’espace par une communauté ; d’autre part, la volonté de le léguer aux générations futures, à la manière d’un patrimoine. L’opposition existant entre îliens et gestionnaires continentaux vient de ce que ces derniers considèrent comme naturel et menacé un espace que les premiers ont géré eux-mêmes depuis longtemps.
Voir l'article sur Cairn.info