Les pays lointains de la lecture

Ethnologues et géographes
Par Michèle Petit
C’est à un éloge du lointain que pourrait conduire l’attention portée aux pratiques de lectures dans des lieux où lire ne va pas de soi. En effet, c’est par le biais de l’ouverture sur un ailleurs, un autre espace que celui du quotidien, que lecteurs et lectrices peuvent, de façon toute personnelle, enrichir tel ou tel registre de leur imaginaire. Cette problématique n’est pas sans contradiction avec l’engouement de géographes pour le local et leur valorisation du proche.
Voir l'article sur Cairn.info