De quelques monstres anthropologiques insulaires

La recherche
Par Bernard Biancarelli, Christine Bonardi
Île de rêve, lieu des commencements ou des incessantes invasions, terre de malédiction, population à filiation anthropophage, à ascendance celte ou atlante : autant d’éléments constitutifs du patrimoine identitaire et culturel de la Corse dont les racines plongent au plus profond de l’histoire, de l’imaginaire et du symbolique. Pour examiner et analyser certains de ces éléments dans leurs diverses facettes, l’article prend le parti d’un positionnement aux marges entre réalité et fiction, en un lieu où naissent et se transmettent des objets culturels et identitaires nommés ici « monstres anthropologiques ». À la fois données de fait et pures fantasmagories, objets d’étude scientifique ou délices de l’ésotérisme, leur prégnance et leur ancrage dans la mémoire collective leur font enfin mériter de devenir objets d’une approche anthropologique.
Voir l'article sur Cairn.info