Trop près, trop loin, l'image est floue

Petite chronique d'une présentatrice météo
Par Catherine Laborde
Ce qu’a été le mois de mai 2008 pour une présentatrice météo. Côté prévisions, côté relevés. Exercice périlleux qui s’adresse à la subjectivité de chacun tout en rendant compte d’un discours scientifique. Le rapport intime que l’on entretient avec le temps qu’il fait n’est pas toujours celui des prévisionnistes... Alors qu’en est-il des alarmes sur le temps qu’il fera demain ?
Voir l'article sur Cairn.info