Honte et dégoût dans la fabrication du féminin

Responsables scientifiques
L'apparition des menstrues
Par Aurélia Mardon
En s’appuyant sur des entretiens avec des mères et leurs filles concernant leurs premières menstruations, cet article entend démontrer que le traitement négatif dont le sang menstruel fait en partie l’objet dans les pratiques éducatives contemporaines agit sur l’expérience ménarchale des filles et la manière dont elles se représentent leur statut de femme. Il les pousse non seulement à associer cet événement à la honte et au dégoût mais également à considérer le statut de femme comme une contrainte.
Voir l'article sur Cairn.info