Mesurer la malnutrition infantile au Niger. Entre révolution thérapeutique et transformations de la métrique des corps

Par Jean-Francois Carémel
La mesure de la malnutrition infantile s’opère à travers un continuum d’indices, de normes de croissance, de seuils et d’outils de mesure qui interagissent les uns avec les autres. Au cours des dix dernières années, au Niger, en lien avec une innovation thérapeutique majeure, chacun des éléments de cette métrique des corps dénutris a été renégocié par la médecine humanitaire. L’article analyse ces mutations et éclaire leurs influences sur la définition du normal et du pathologique. Sont ainsi illustrées les dynamiques de la construction du risque dans les politiques de la santé publique transnationale.
Voir l'article sur Cairn.info