Les familles homoparentales féminines dans la bio‑économie reproductive

Par Mérylis Darius, Jean-Hugues Déchaux
La marchandisation du sperme renforce‑t‑elle l’influence de l’idiome biologique en matière de parenté ? Si les banques de sperme promeuvent des valeurs de contrôle fondées sur le primat de la filiation biologique, en France les familles homoparentales féminines recourant à la pma avec don de sperme à l’étranger, soucieuses d’apparaître comme de « vraies » familles, poursuivent un objectif de normalisation. Estimant que l’alliance conditionne la bilatéralité de la filiation, elles se détournent des services de design biogénétique proposés par le marché de la reproduction.
Voir l'article sur Cairn.info