La hijra au service d’un projet de rupture intégral dans le salafisme français

Islam en France. Pratiques et vécus du quotidien
Par Mohamed‑Ali Adraoui
Cet article fait la lumière sur le phénomène de la migration religieuse au sein de l’islam, la hijra, qui se déploie notamment aujourd’hui dans le cadre du salafisme français. Il montre le projet de rupture avec l’environnement social et culturel des adeptes de cette forme de religiosité puritaine et intransigeante. La migration dans le salafisme est un exil non seulement physique mais surtout moral, qui commence avant même le départ pour un pays musulman. Elle s’inscrit dans une approche graduelle où les adeptes cherchent d’abord à s’éloigner des « sources de perversion » présentes en France contre lesquelles les salafistes souhaitent réagir.
Voir l'article sur Cairn.info