Passer devant le juge aux affaires familiales ?

Intermédiaires de la justice et alternatives au tribunal à Saint‑Laurent du Maroni (Guyane)
Par Stéphanie Guyon
À partir d’une enquête ethnographique par observation et entretien, cet article porte sur le rapport des Amérindiens et des Noirs‑marrons (ou Businenge) de Guyane française à la justice étatique en matière d’affaires familiales (séparation, délégation d’autorité parentale). Il appréhende d’abord les différents intermédiaires qui concourent au travail de médiation des institutions judiciaires auprès de ces groupes, en particulier les travailleurs sociaux qui interviennent dans le cadre de l’allocation des prestations sociales. Il analyse ensuite les logiques sociales du non‑recours aux instances judiciaires étatiques au regard de modes alternatifs de traitement de ces situations familiales et des difficultés d’accès à la justice.
Voir l'article sur Cairn.info