« Faut s’adapter aux cultures, Maître ! »

La racialisation des publics de la justice familiale en France métropolitaine
Par Céline Bessière, Émilie Biland, Abigail Bourguignon, Sibylle Gollac, Muriel Mille, Hélène Steinmetz
Issu d’une enquête collective au sein de tribunaux de grande instance en France, l’article cherche à comprendre pourquoi le domaine de la famille est le terrain privilégié de l’expression d’un souci culturaliste de la part des professionnel‑le‑s du droit (juges, avocat‑e‑s et greffières) et quels sont les effets, dans la pratique, de ces processus de différenciation et de racialisation des publics sur le traitement des justiciables appartenant aux minorités ethno‑raciales. Dans un contexte de justice de masse, les catégories ethno‑raciales que les professionnel‑le‑s du droit mobilisent offrent un moyen rapide de catégoriser les affaires, en appréhendant des situations familiales perçues comme « complexes » dans une opposition binaire et évolutionniste (culture « traditionnelle » et « patriarcale » des minorités ethno‑raciales vs culture « moderne » et « émancipatrice » de la population majoritaire), durcissant par là des stéréotypes de genre et de classe.
Voir l'article sur Cairn.info