Françoise Héritier (1933-2017), une « grande femme » de l’anthropologie

Par Françoise Zonabend
Je la connaissais depuis longtemps pour l’avoir rencontrée sur les bancs de l’université quand nous préparions le certificat d’ethnologie, puis retrouvée bien plus tard au Laboratoire d’anthropologie sociale et je savais, tout comme d’autres, combien elle souffrait, sans répit, de la maladie auto-immune qu’on lui avait diagnostiquée dès les années 1980 et qui allait l’emporter trente-cinq ans plus...
Voir l'article sur Cairn.info