Un patrimoine alimentaire endormi. Le cas de la vallée pyrénéenne du Vicdessos

Varia
Par Tristan Fournier, Olivier Lepiller, Guillaume Simonet
à partir d’une enquête ethnographique menée dans la vallée pyrénéenne du Vicdessos, territoire à potentialité patrimoniale mais caractérisé par une absence de dynamique en la matière, l’article analyse les obstacles à la patrimonialisation alimentaire. La mise en récit comparative de quatre établissements de restauration donne à voir plusieurs écueils qui doivent eux-mêmes être replacés dans le contexte socio-historique de la vallée, marquée par la présence d’une aluminerie pendant près d’un siècle (1907-2003). La potentialité patrimoniale de l’agriculture, de l’élevage et des traditions culinaires apparaît ainsi impensée, peut-être parce qu’elle est aujourd’hui impensable dans ce territoire marqué par le projet déçu de « faire ville » et de s’émanciper de la condition agricole. L’article invite finalement à étendre la théorie de la patrimonialisation à des conditions sociales situées bien en amont de la marchandisation du patrimoine et qui relèvent de la construction du regard bienveillant qu’un collectif est capable ou non de porter sur son passé commun.
Voir l'article sur Cairn.info