L’ethnologue, les images et les fantômes. Trois histoires de science-fiction tsigane et leurs implications pour l’anthropologie visuelle

Varia
Par Filippo Bonini Baraldi
Dans un village tsigane de Roumanie, les vidéos produites par un ethnologue, un réalisateur et un cognitiviste ont provoqué un mélange rocambolesque de rôles, ainsi qu’un renversement des genres cinématographiques. Loin d’être anecdotique, cet amalgame révèle une manière particulière de concevoir les catégories ontologiques de personne, de personne-image (acteur), et de personne-squelette (fantôme), fondée sur une ambiguïté persistante entre « être soi-même » et « jouer un rôle ». Une ambiguïté qui s’efface dans des moments éphémères, quand la personne « vraie » se manifeste.
Voir l'article sur Cairn.info