L’écho des bombes : l’invention du terrorisme « à l’aveugle » (1893-1895)

Par Gilles Ferragu
Avec les premiers attentats à l’aveugle, à la fin du xixe siècle, on passe d’un terrorisme ancien à un terrorisme moderne, fondé sur la définition d’un ennemi objectif et sur la distinction entre la victime et la cible, l’opinion publique. Cet article entreprend de comprendre comment la société réagit à cette violence politique nouvelle, comment se construit la figure du terroriste contemporain, entre le criminel, le monstre, le fou et le partisan, et quels sont les cadres d’analyse des attentats mis en place par la presse.
Voir l'article sur Cairn.info