Les gardiens de la mémoire : mobilisations et conflits d’appropriation autour de mémoriaux post-attentats à Madrid, Londres et Paris

Par Gérôme Truc, Maëlle Bazin
Partant de trois scènes ethnographiques, à Paris, Madrid et Londres, cet article analyse les conflits d’appropriation qui se jouent autour de mémoriaux post-attentats. Ces conflits apparaissent révélateurs d’une tension entre la mémorialisation publique d’attentats et des rapports plus personnels à ces événements, d’où émerge une figure d’acteurs particulière : celle des « gardiens de la mémoire », qui estiment devoir se mobiliser sur ces sites afin d’entretenir la mémoire des victimes.
Voir l'article sur Cairn.info