La revue

Fondée en 1971 par Jean Cuisenier dans le cadre du Centre d’ethnologie française, Ethnologie française s’est inscrite en premier lieu en rupture avec les approches des folkloristes qui dominaient alors l’analyse des faits sociaux et culturels relevés dans le domaine français et européen en général.

Située depuis 2008 au sein du pôle éditorial de la Maison Archéologie & Ethnologie – René Ginouvès de l’Université Paris Nanterre, la revue est aujourd’hui l’une des principales revues d’anthropologie générale de langue française. Dirigée par Martine Segalen (2006-2017), puis par Nicolas Adell (depuis 2017), elle a maintenu une attention particulière, mais non exclusive, aux sociétés européennes au prisme de travaux nourris d’ethnographie et en dialogue avec les perspectives offertes notamment par l’histoire, la sociologie, les sciences politiques, la géographie et les études littéraires.

Ethnologie française publie quatre numéros par an. La version papier est éditée et diffusée par les Presses Universitaires de France. Les numéros parus depuis 2001 sont accessibles en ligne via le portail Cairn, avec une barrière mobile de 36 mois, et les plus anciens sont consultables sur la plateforme JSTOR.

Directeur de la rédaction

Nicolas Adell

Comité de direction
Nicolas Adell, Baptiste Buob, Laurent Le Gall, Anne Monjaret

Suivi éditorial et secrétariat d’édition
Sophie Gudin

Directeur de la publication
Anne Monjaret

Conseil scientifique
Christian Bromberger (Aix-Marseille université/CNRS-IDEMEC, France)
André Burgière (EHESS)
Alain Corbin (université Paris I, France)
† Jack Goody (St John’s College-Cambridge, Grande-Bretagne)
Michael Herzfeld (Harvard University, Etats-Unis)
Reinhard Johler(université de Tübingen, Allemagne)
Carmelo Lisón-Tolosana (Real Academia de Ciencias Morales y Politicas, Espagne)
Jean-Pierre Peter (EHESS, France)
Xavier Roigé (université de Barcelone, Espagne)
Martine Ségalen (université Paris Nanterre)
Mila Santova (Bulgarian Academy of Sciences, Bulgarie)
Pier Gorgio Solinas (université de Sienne, Italie)

Comité de rédaction
Tiphaine Barthelemy de Saizieu (université de Picardie Jules Verne)
Michèle Baussant (CNRS-LESC)
Baptiste Buob (CNRS-LESC
André Burguière (EHESS)
Sophie Chevalier (université de Franche-Comté)
Gérard Collomb (CNRS-LAIOS)
Philippe Combessie (université Paris Ouest Nanterre la Défense)
Sylvaine Conord (université Paris Ouest Nanterre la Défense)
Maria Couroucli (CNRS-LESC)
Francis Demier (université Paris Ouest Nanterre la Défense)
Nicoletta Diasio (université de Strasbourg)
Jean-Yves Durand (universidade do Minho, Portugal)
Laurent-Sébastien Fournier (université de Nantes)
Marie-Luce Gélard (université Paris Descartes)
Elisabeth Gessat-Anstett (CNRS-IRIS, EHESS)
Jean-Pierre Hassoun (CNRS, EHESS)
Monica Heintz (université Paris Ouest Nanterre la Défense)
Agnès Jeanjean (université de Nice-Sophia Antipolis)
Laurent Le Gall (université de Bretagne occidentale, Brest)
Vanessa Manceron (CNRS-LESC)
Anne Monjaret (CNRS-IIAC-LAHIC)
Jean-Marie Privat (université de Lorraine)
Gilles Raveneau (université Paris Ouest Nanterre la Défense)
Sylvie Sagnes (CNRS-IIAC-LAHIC)
Gabriel Segré (université Paris Ouest Nanterre la Défense)
Martin de la Soudière (CNRS–Centre Edgar Morin)
Thierry Wendling (CNRS-IIAC-LAHIC)