12 figures d’exception

12 figures d’exception
N° 163, 2016/3 - 192 pages

12 personnages croisés par des chercheurs au cours de leurs travaux, en archives ou sur le terrain. Ils ne se distinguent pas par leur postérité, mais se démarquent des gens ordinaires comme des héros. La notion de « figure d’exception » est donc entendue ici dans sa dimension objective d’une part – un personnage surprenant, inattendu, échappant aux classements habituels – et dans sa dimension subjective d’autre part – une personnalité remarquable par les qualités morales qu’elle s’attribue ou qu’on lui reconnaît.

Ainsi, cette livraison présente-t-elle des figures d’indignés, de silencieux, de gardiens d’un secret, de grands hommes éphémères, de sportifs, de militants, de supporters, et même d’un ethnologue.

Soit ils et elles ont transgressé les frontières (politiques ou ethniques) et normes de genre, codes coutumiers, distinction du public et du privé. La transgression se présente aussi sous la figure ambiguë, condensant des qualités contraires, des caractéristiques ordinairement disjointes : le masculin et le féminin, l’humain et le divin, l’ordre et le désordre. De telles figures d’exception en viennent ainsi à incarner les peurs ou, au contraire, les aspirations des membres de leur société.

Soit ils et elles, explorateurs de l’extrême, sont allés jusqu'au bout de leurs convictions, appliquant à la lettre, voire à l’excès, les normes auxquelles ils ont adhéré.

En somme, la figure d’exception cristallise la norme par défaut dans le premier cas, la norme par excès dans le second.

Pages 395 à 404
Pages 405 à 414
Pages 415 à 424
Pages 425 à 436
Pages 437 à 446
Pages 483 à 494
Pages 507 à 516
Pages 517 à 526

Varia

Comptes rendus

Pages 558 à 572